LivretA - 468x60

2012, l’année de tous les records pour la collecte du Livret A

Ayant bénéficié des conséquences de la crise économique qui secoue, aujourd’hui, l’ensemble de l’Europe, le Livret A a connu une année 2012 particulièrement riche en événements, qui ont encore un peu plus accru son attractivité pour les épargnants, lui permettant ainsi d’enregistrer, sur cette période une collecte nette, de 28,16 milliards d’euros, constituant le résultat le plus élevé de ses 194 années d’existence.

Une année 2012 particulièrement propice au Livret A

Marquée par l’engouement du grand public pour les livrets d’épargne réglementée, l’année 2012 s’est aussi montrée particulièrement riche en événements pour ces solutions d’épargne, le relèvement des plafonds d’investissement du Livret A et du Livret de Développement Durable ayant permis de renforcer grandement l’attractivité de ces deux placements, qui ont ainsi connu des collectes records, ceux-ci voyant respectivement leur encours s’accroître de 28,16 milliards d’euros et 21 milliards d’euros, faisant de 2012 une année record pour les deux formules, qui totalisent ainsi aujourd’hui 250 milliards d’euros pour la première et 92,6 milliards d’euros pour la seconde.

Un ralentissement de la progression du Livret A en 2013 ?

Ayant réussi à reconquérir l’intérêt du grand public, le Livret A semble aujourd’hui se présenter, dans la période de crise actuelle, comme la solution d’épargne idéale pour les usagers, ce statut risquant toutefois de se trouver quelque peu remis en question en 2013, le gouvernement ayant, en effet, déjà annoncé son intention de baisser, dès le 1er février prochain, le rendement du placement favori des Français à 1,75 %, la question étant alors de savoir si, face à une telle évolution, les épargnants continueront de se tourner vers la solution défiscalisée ou préféreront s’orienter vers d’autres formules, telles que l’assurance vie ou les livrets d’épargne non réglementés.