LivretA - 468x60

Baisse de tonus pour le Livret A en janvier

Jean-Pierre Jouyet, le directeur général de la Caisse des dépôts, annonce un moindre volume de collecte pour le Livret A au mois de janvier. Futur président de la BPI, il prône l’importance des fonds du Livret A pour financer les politiques sociales et convoite les fonds d’assurance vie.

Si l’année 2012 a enregistré un record de collecte nette de 28,16 milliards d’euros, l’année 2013 démarrerait plus modestement.
Les journalistes de France Inter ont soulevé l’hypothèse d’un impact de la baisse du taux de rémunération passé à 1,75% le 1er février, or, M. Jouyet a souligné que cet effet ne serait mesuré qu’en février.
Tout ce que l’on peut dire pour le moment est que l’encours du Livret A fin 2012 se chiffrait à 250 milliards d’euros et le mois de janvier 2013 est caractérisé par un moindre volume de collecte.

Ce fut l’occasion pour le directeur général de la Caisse des dépôts de rappeler l’affectation des fonds du Livret A au soutien de l’activité et au renforcement de la cohésion sociale. Il vise en particulier le soutien aux politiques de transition énergétique, d’égalité entre les territoires, aux investissements pour assurer l’accès au numérique et au très haut débit, pour normaliser l’isolation thermique des logements publics et privés et le financement des collectivités locales et du logement social. L’objectif est d’accorder à certains des prêts à des taux plus favorables.

Par ailleurs, Jean-Pierre Jouyet s’est déclaré favorable à une nouvelle orientation de l’assurance vie, les fonds collectés devant, selon lui, davantage servir le financement de l’économie en l’investissant notamment sur le logement. En tant qu’investisseur immobilier de premier plan, la Caisse des dépôts est prête à accompagner cette évolution dès l’instant où les assureurs acceptent d’affecter leurs fonds propres au financement du logement. Est-ce si judicieux ?