LivretA - 468x60

Comment sera désormais répartie la collecte du Livret A ?

Faisant l’objet de toutes les attentions, la collecte du Livret A, dont la répartition doit être revue par le gouvernement, suscite les craintes de chacun de ses actuels bénéficiaires qui redoutent de voir la part qui leur est reversée diminuer, c’est ainsi que la Caisse des Dépôts et Consignations et la Confédération Nationale du Logement se sont, toutes deux, lancées dans la bataille contre les établissements bancaires, cette dernière jugeant même qu’il « serait totalement scandaleux que le gouvernement arbitre en faveur des banques ».

Débutée à la fin du mois d’octobre 2010, la consultation lancée par le Ministère des Finances devrait bientôt trouver une issue, même si les discussions sont loin d’être terminées, différents représentants du secteur bancaire ayant émis le souhait de voir le taux de centralisation, auprès de la CDC, actuellement fixé à 66 %, diminuer, se heurtant en cela à la CNL qui rétorque alors qu’il « est indispensable que la CDC continue à centraliser l’essentiel des fonds des livrets d’épargne populaire », une réorientation vers les banques constituerait selon elle un « détournement » de ce pourquoi ils ont été mis en place.

Les banques entendent donc bien, en tant que distributeurs de ces produits, faire valoir leurs droits, dans le même temps où la CDC avoue que les montants qui lui sont alloués suffisent à peine à financer les besoins en termes de logement social, ce à quoi la collecte du Livret A doit normalement servir, l’organisme soulignant également le fait que « l’épargne populaire ne serait plus sécurisée dans les mêmes conditions qu’actuellement ».