LivretA - 468x60

L’inflation fait augmenter le taux de rémunération du Livret A qui retrouve l’intérêt des épargnants

Etabli, depuis février 2008, sur le niveau de l’inflation, le taux de rémunération du Livret A devrait donc être réévalué à la hausse dès le mois de février 2012 pour atteindre alors 2,5 %, et peut-être même 2,75 %, ce qui le rendrait encore plus concurrentiel face à une assurance vie toujours en difficulté.

S’étant élevé à 2,4 % sur une année, au mois de novembre 2011, après avoir déjà rejoint la barre des 2,2 %, un mois auparavant, aidée en cela par la hausse des prix de l’énergie portée à 11,5 %, alors que l’inflation devrait se maintenir voire progresser encore selon Michel Martinez, économiste en chef pour la France au sein de la Société Générale, Jean-Christophe Caffet, qui occupe le même poste chez Natixis, tablant, quant à lui, sur 2,4 % en janvier, qui aurait alors pour effet de faire monter la performance du Livret A d’au minimum 0,25 %.

Après avoir connu la période la plus difficile de son histoire, du mois d’août 2009 au mois d’août 2010, où son taux de rémunération était descendu à 1,25 %, le Livret A a réussi à retrouver l’intérêt du public et pourrait même battre un nouveau record de collecte nette, avec les 16,58 milliards d’euros réunis depuis le début de l’année, ce chiffre se rapprochant des 18,7 milliards d’euros versés en 2008.

Cette situation ne devrait toutefois pas durer très longtemps, les spécialistes prévoyant, en effet, du fait d’une baisse de l’inflation, une diminution du rendement de ce placement, à partir du mois d’août 2012, ou au plus tard du début de l’année 2013.