LivretA - 468x60

Le doublement du plafond Livret A pourrait coûter entre 100 et 324 millions d’euros selon Sia Conseil

Lancée à l’occasion du meeting du Bourget par le candidat du Parti Socialiste à l’élection présidentielle, François Hollande, la proposition de doubler le plafond d’investissement du Livret A n’a cessé, depuis, de provoquer des réactions, aussi bien de la part du gouvernement, par l’intermédiaire du Ministre de l’Économie et des Finances, François Baroin, que de la part des professionnels du domaine de l’épargne.

Venant apporter un nouvel éclairage sur les conséquences d’une telle mesure, l’étude réalisée par le cabinet Sia Conseil estime le coût d’une telle décision pour les établissements bancaires à un montant compris entre 100 et 324 millions d’euros, se basant, pour cela, sur les quelques 5,3 millions de Livrets A ayant déjà atteint leur seuil maximal d’investissement, constituant ainsi un risque pour l’ensemble des professionnels.

Envisageant la réorientation de 40 à 65 milliards d’euros vers le placement préféré des Français, l’estimation réalisée par le cabinet Sia Conseil entend aussi mettre en garde les pouvoirs publics contre le désintérêt que pourrait provoquer une telle décision sur d’autres placements d’épargne, risquant alors d’empêcher les établissements bancaires de remplir leurs autres missions, telles que le financement des entreprises françaises, qui devrait alors se tourner vers les marchés financiers pour obtenir le financement nécessaire à leur activité.

Ayant pour but d’apporter un soutien supplémentaire au financement de la construction de logements sociaux en France, la proposition de François Hollande semble donc aujourd’hui avoir replacé le sujet au centre des débats politiques, chacun faisant part de sa propre opinion et proposant des solutions, à l’image de Thierry Repentin, Président de l’Union Sociale de l’Habitat, qui a proposé, pour sa part, un relèvement du plafond du Livret A jusqu’à 20 000 €.