LivretA - 468x60

Le secteur bancaire fermement opposé au doublement du plafond du Livret A

La volonté du nouveau Président de la République française, élu le 6 mai dernier, de doubler le plafond Livret A suscite de nombreuses réactions auprès des professionnels du secteur ; c’est ainsi que, après Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, la Fédération Bancaire Française vient, à son tour, de dénoncer les failles de cette mesure.

Pourquoi un doublement du plafond du Livret A ?

Prévu pour passer, très prochainement, par la voie d’un décret, à 30 600 €, au lieu des 15 300 € actuels, le plafond du Livret A ainsi doublé devrait, en effet, permettre, selon François Hollande, de réunir 15 à 20 milliards d’euros de plus pour aider au financement du logement social alors que certains experts n’hésitent pas à montrer leur désaccord, ces derniers argumentant leur point de vue en soulignant le fait que ce secteur pâtit davantage d’un manque de terrains, plutôt que de fonds.

Les problèmes que celui pourrait engendrer pour les banques

Si les épargnants se montrent favorables à une telle décision, les établissements bancaires craignent, pour leur part, d’avoir, à cause de cela, de plus grandes difficultés à respecter les accords de Bâle 3, qui exigent davantage d’épargne dans le bilan, pour lequel l’encours du Livret A n’entre pas en ligne de compte, le surcoût d’un financement accru sur le marché étant alors estimé entre 100 et 320 millions d’euros par le Cabinet Sia Conseil.

Les motifs invoqués par ces dernières

Entendant bien faire valoir sa vision des choses en la matière, la Fédération Bancaire Française a donc fait savoir qu’elle considère qu’il s’agit  là d’une solution inefficace pour le but invoqué, à savoir l’apport de fonds ppour la construction de logements sociaux, puisque le problème se trouve être, selon elle, lié à « la rareté du foncier », tout comme Christian Noyer l’avait lui-même expliqué quelques temps auparavant.

Une mesure soutenue par d’autres acteurs présents sur le terrain

Sur le terrain, l’approche du doublement du plafond du Livret A est effectivement différente, puisque, selon plusieurs responsables, tels que Jean-Baptiste Eyraud, de l’association Droit Au Logement, des espaces seront alors libérés pour cela autour des grandes agglomérations, celui-ci rappelant même que le nouveau Président de la République s’est lui-même engagé à veiller à ce que des terrains appartenant à l’Etat soient mis à disposition dans cet objectif précis.

De plus, les sommes apportées par le Livret A ne servent pas qu’à construire de nouveaux logements sociaux, mais permettent également aux diverses organisations de racheter des immeubles existant pour les transformer ensuite en ce type d’habitations.

Vers la création de 150 000 logements sociaux par an

Devant permettre à François Hollande de respecter cet engagement pris, le doublement du plafond du Livret A devrait ainsi satisfaire une bonne partie des ménages demandeurs de logements sociaux et qui ne peuvent y accéder, à l’heure actuelle, faute de place dans ces derniers, l’année 2011 ayant marqué un record avec moins de crédits accordés, par la Caisse des Dépôts et Consignations, pour le logement social, que pour les collectivités locales notamment.