LivretA - 468x60

Pierre Moscovici favorable au maintien du taux du Livret A

Occupant le devant de la scène médiatique depuis l’annonce faite, par François Hollande, de sa volonté de doubler son plafond d’investissement, le Livret A devrait connaître un début d’année 2013 mouvementé, marqué notamment par une nouvelle hausse, le 1er janvier, de 25 % de son plafond et un nouvel ajustement de sa rémunération, les annonces en la matière ne cessant de se succéder.

Une rémunération à 1,25 % dès le mois de février pour le Livret A ?

Faisant l’objet de nombreuses spéculations, le taux de rémunération du Livret A devrait, selon les spécialistes, qui s’appuient sur l’évolution de l’indice des prix à la consommation, connaître une baisse spectaculaire de 1 % dès le mois de février, portant ainsi le rendement du placement favori des Français à 1,25 %, cette perspective ayant toutefois été d’ores et déjà démentie par le Ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici, qui a, quant à lui, écarté cette hypothèse, précisant que le gouvernement conservait, en la matière, le pouvoir de décision, notamment au regard de circonstances exceptionnelles.

Vers une dérogation au système de calcul automatique du taux du Livret A ?

Face à la situation actuelle, dont les conséquences devraient être une baisse du taux de rémunération du Livret A à 1,25 %, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, qui s’était déclaré en décembre favorable à une application stricte de la formule de calcul automatique, semble aujourd’hui avoir quelque peu revu sa position, envisageant d’y déroger en raison de circonstances exceptionnelles, rejoignant ainsi, de façon toutefois plus modérée, Pierre Moscovici sur la question de la prochaine actualisation du taux du placement favori des Français, le gouvernement gardant, dans tous les cas, le dernier mot sur ce point.